Acrodermatite létale

Lethal acrodermatitis

Maladie décrite uniquement chez le Bull terrier, associée à un défaut de métabolisme du zinc.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

• Clinique chez un jeune Bull Terrier (décelée à l’âge de 6 semaines environ).
• Plusieurs chiots atteints dans la même portée.

Fréquence

Très rare.

Signes cliniques

• Erythème cutané.
• Formation de croûtes autour des yeux, de la peau, des oreilles et entre les orteils.
• Pelage terne et sec.
• Fissuration des coussinets.
• Hyperkératose.
• Dystrophie des griffes.
• Paronychie.
• Troubles comportementaux (abattement ou au contraire agressivité).
• Infections cutanées chroniques.
• Diarrhée et pneumonie.
• Anomalies possibles : squelettiques (pieds plus larges que la moyenne), cardiaque (souffle systolique) et oculaire (opacité cornéenne, cataracte).
• Les chiots atteints meurent habituellement à la naissance, ou sont euthanasiés avant l’âge adulte.
• Retard de croissance.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique et contexte (plusieurs chiots atteints).

2. Autopsie : thymus atrophié ou absent.

3. L’association des signes cliniques chez un jeune Bull terrier à une analyse histologique de biopsies cutanées (hyperkératose parakératosique épidermique et folliculaire, associée à une acanthose et une spongiose) peuvent suffire à diagnostiquer la maladie.

4. Les valeurs de zinc plasmatique n’ont pas une forte valeur diagnostique.

Diagnostic différentiel

• Pyodermite superficielle.

• Démodécie.

• Dermatophytose.

• Pemphigus foliacé.

Pronostics

Très sombre.
Très courte moyenne de survie (7 mois).

Traitements

Absence de traitement possible : la complémentation en zinc est inefficace.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Autosomique récessif

Le gène muté et sa mutation

Le gène responsable n’a pas été encore identifié mais les chiots atteints ont :
– un métabolisme déficient en zinc et en cuivre,
– 13 protéines du foie avec une expression modifiée,
– l’haptoglobine, la glutamine synthétase et la kératine 10 ont une expression multipliée par 4.

Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Les animaux atteints ne vivent généralement pas assez longtemps pour se reproduire.

Les parents devraient être exclus de la reproduction de même que les frères et sœurs des chiots atteints.