Alopécie des robes diluées

Colour dilution alopecia

aussi appelée Alopécie de mutant de couleur

Dermatose alopécique des robes « diluées » due à une dysplasie folliculaire, associée à un trouble de la mélanogénèse.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

• Alopécie localisée aux zones diluées chez les chiens atteints.
• Selon l’importance de la dilution, cette maladie apparaît entre 6 mois et 3 ans.

Fréquence

Fréquente chez les chiens à robes diluées.

Signes cliniques

• Alopécie progressive des zones cutanées où les poils sont de couleur diluée.
• Squamosis, papules.
• Localisation principale : tronc.
• Troubles de la kératinisation : état kératoséborrhéique.
• Pyodermites secondaires pouvant provoquer un prurit.

Méthodes de diagnostics

1. Trichogramme des poils affectés (le cortex et la médulla des poils contiennent de nombreux amas de mélanine et la cuticule des poils présente des anomalies et des fractures.

2. Analyse histopathologique.

Diagnostic différentiel

• Démodécie.

• Dermatophytose.

• Folliculite bactérienne.

• Dysendocrinies.

Pronostics

Absence de traitement curatif, mais pas d’influence sur la survie de l’animal.

Traitements

Absence de traitement spécifique.

Traitement symptomatique : shampooings et après shampooings anti-séborrhéiques doux ou antibactériens selon les besoins.

Si pyodermite secondaire, un traitement antibiotique est approprié.

Traitement initial : utilisation de topiques kératolytiques et kératorégulateurs en association avec des réhydratants. Le traitement systémique doit être réservé aux cas ne répondant pas aux traitements topiques.

Traitement par voie systémique des infections cutanées secondaires bactériennes ou à Malassezia.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée

Mode de transmission

Transmission selon le mode autosomique récessif pour la dilution de la couleur, autosomique récessif à pénétrance incomplète pour l’alopécie.

Le gène muté et sa mutation

Le locus D (dilute) est responsable d’une couleur diluée du pelage (gène identifié : MLPH, mélanophiline).

La maladie résulterait d’une ou plusieurs mutations du gène MLPH (mélanophiline) qui code la mélanophiline, protéine qui forme la matrice des mélanosomes.

Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Les chiens affectés, leurs parents ainsi que leurs frères et sœurs ne doivent pas être utilisés pour la reproduction.

Il existe des tests ADN qui permettent de connaître, pour certaines races, si le chien est porteur d’une mutation au niveau du gène MLPH. Le test ADN permet d’éviter les accouplements entre porteurs et d’éviter la naissance de chiots de couleur diluée, dans les races prédisposées. Selon la race, le chien à pelage dilué aura alors plus ou moins de risque de développer ce type d’alopécie.