Alpha-fucosidose

Alpha fucosidosis

Défaut d’une enzyme lysosomale, la α-L-fucosidase, entraînant une surcharge des cellules en glycoasparagines et autres substrats riches en fucose, notamment dans le système nerveux et les viscères. 

#SYSTÈME NERVEUX

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Signes cliniques observés chez un jeune English Springer Spaniel. Les troubles comportementaux seront les premiers à s’installer, autour de 6 mois d’âge. Une détérioration progressive de la motricité et de l’état mental sera constatée par la suite, entre 6 et 12 mois. Enfin, les déficits proprioceptifs, l’ataxie et l’hypermétrie apparaitront entre 12 et 18 mois.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Troubles du comportement (agressivité, anxiété).
• Ataxie.
• Hypermétrie.
• Marche sur le cercle.
• Pousser au mur.
• Nystagmus.
• Dysphagie.
• Dysphonie.
• Perte de poids.
• Troubles proprioceptifs.
• Perte des comportements acquis.
• Crises convulsives.
• Dégradation de la vision et de l’audition, partielle ou totale.
• Élargissement des nerfs périphériques en raison de l’œdème et de l’infiltration par des cellules de Schwann et des phagocytes riches en lipides.

Méthodes de diagnostics

1. Épidémiologie et clinique.
2. Analyse du liquide cérébro-spinal : présence possible de macrophages et de leucocytes vacuolisés.
3. Test génétique (si disponible pour la race considérée).
4. Histologie post mortem: vacuolisation neuronale et gliale. Perte de cellules pyramidales, d’oligodendrocytes et de cellules de Purkinje. Dystrophie axonale, astrocytose, microgliose, hypomyélinisation du système nerveux central et expansion lysosomale dans les neurones corticaux.

Diagnostic différentiel

• Autres maladies de surcharge lysosomale.
• Hydrocéphalie.
• Encéphalite infectieuse ou à médiation immune.
• Néoplasie.
• Intoxication.

Pronostics

Mauvais. En général, les chiens meurent ou sont euthanasiés avant 4 ans.

Traitements

• La greffe de moelle osseuse hématopoïétique en période pré-clinique permettrait une augmentation de l’activité de la α-L-fucosidase, une amélioration des lésions neurologiques et une réduction des signes cliniques.
• L’injection régulière de α-L-fucosidase intrathécale (sous-arachnoïdienne) ou intracisternale augmenterait l’activité enzymatique dans la moelle épinière et la plupart des zones du cerveau et réduirait ainsi la quantité de substrats riches en fucose dans ces régions.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Mode autosomique récessif.

Le gène muté et sa mutation

• Locus : gène FUCA1 (Fucosidase, Alpha-L-1, Tissue) porté par le chromosome 2 et codant la α-L-fucosidase.
• Mutation : c.379_392del14bp, au niveau de l’exon 1 du gène.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

• Écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).
• Pour les races sans test ADN : écarter de la reproduction les animaux atteints et leurs apparentés directs.