Anémie hémolytique à médiation immune

Canine immune-mediated hemolytic anemia

Maladie caractérisée par la production auto-anticorps dirigés contre les antigènes présents sur la surface des globules rouges. La destruction des globules rouges résulte soit de la phagocytose anticorps-dépendante par des macrophages, soit de la lyse intra-vasculaire. 

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

• Signes cliniques chez un chien adulte de race prédisposée.

Fréquence

Rare

Signes cliniques

• Pâleur des muqueuses
• Ictère possible.
• Pigmenturie
• Hyperthermie.
• Anorexie.
• Tachypnée.
• Intolérance à l’exercice, léthargie.
• Tachycardie, collapsus et souffle cardiaque anémique
• Vomissement, Diarrhée, Polydipsie et Pica sont peu fréquents

Méthodes de diagnostics

• Anamnèse et examen clinique
• Il est important de différencier si le mécanisme à médiation immune est primaire ou secondaire.
• Numération Formule Sanguine associée à un frottis sanguin
• Agglutination sur lame et test de Coombs direct.
• Analyse urinaire, biochimie, imagerie, sérologie et PCR afin d’exclure les autres hypothèses.
• Une biopsie ou une histologie de la moelle osseuse

Diagnostic différentiel

• Anémie infectieuse : Babésiose, Ehrlichiose, Anaplasmose.
• Intoxications :
– Alimentaire : oignons, ail.
– Médicaments : antibiotique (triméthoprime-sulfamide, céphalosporine), vaccins.
• Insuffisance rénale chronique
• Hémorragie.
• Splénomégalie ou hépatomégalie.
• Néoplasie : Tumeurs hématopoïétique, hémangiosarcome, lymphome, carcinome et sarcome.
• Saignements chroniques : tumeurs digestives, infestations parasitaire massive chez le chiot (puce, ankylostomes)
• Déficit en phosphofructokinase.

Pronostics

• Le pronostic à court terme est bon si l’animal répond correctement au traitement.
• Le pronostic au long terme est plus réservé. Le risque de thromboembolie ou de coagulations-intra vasculaires disséminées est élevé.

Traitements

• Le traitement immunosuppresseur est la clé du traitement des maladies à médiation immune. Le traitement dure plusieurs semaines voire plusieurs mois. La dose est réduite en fonction des résultats biologiques ainsi que des contrôles cliniques.
• Il est nécessaire de stabiliser avant tout l’animal : oxygénothérapie, fluidothérapie et traitement des complications comme la thromboembolie.
• La splénectomie est réservée aux chiens qui ne répondent pas à la thérapie immunosuppressive, elle est envisagée en derniers recours.

Transmission

Prédisposition raciale

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non