Cardiomyopathie arythmogène

Arrhythmogenic right ventricular cardiomyopathy

aussi appelée La cardiomyopathie arythmogène ventriculaire droite

Maladie dégénérative du myocarde d’évolution lente à l’origine d’arythmie. Les cellules myocardiques sont progressivement remplacées par un tissu fibro-adipeux. 

#SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Syncopes ou arythmie cardiaque pouvant être associées à un exercice physique ou de l’excitation chez un chien de race prédisposée d’âge moyen (8 ans).

Fréquence

_ Assez élevée dans la race Boxer.
_ Rare pour les autres races

Signes cliniques

Classification en 3 groupes distincts :
· Groupe 1 : forme asymptomatique : extrasystole occasionnelle.
· Groupe 2 : Forme clinique compensée :
§ Faiblesse, intolérance à l’effort, syncope.
§ Tachycardie et arythmie possibles.
· Groupe 3 : Forme associée à un dysfonctionnement systolique gauche ou droit.
§ Faiblesse progressive, syncope.
§ Toux, Ascite, épanchement pleural.
§ Tachycardie, arythmie et souffle apexien gauche possible.
· Mort subite même en l’absence de signe clinique

Méthodes de diagnostics

1. Anamnèse et signes cliniques. Cependant la plupart des Boxers présentent un examen clinique normal.

2. La radiographie et l’échocardiographie ont un intérêt dans l’évaluation de la fonction cardiaque droite.

3. Électrocardiogramme : Extrasystole ventriculaire et arythmie complexe.

4. Examen Holter sur 24h : permet l’enregistrement de l’électrocardiogramme sur une période de 24h donnant ainsi la fréquence et la complexité des arythmies.

5. L’examen de certitude est l’histologie post-mortem du myocarde

Diagnostic différentiel

Syncopes :
– D’origine cardiaque : Cardiomyopathie, Sténose aortique et pulmonaire, Insuffisance cardiaque congestive, Trouble du rythme (Tachycardie ventriculaire, Fibrillation atriale, BAV II et III…).
– D’origine métabolique : Hypoglycémie, Anémie, Hypovolémie, Hypotension, Maladie d’Addison.
– D’origine respiratoire : Syndrome Obstructif des voies Respiratoires Supérieures des Races Brachycéphales (SORB), Bronchiectasie, Paralysie laryngée, Corps étranger, Polype, Tumeur.
– D’origine nerveuse : Épilepsie, Tumeur, Thromboembolie cérébrale, Malformations

Pronostics

Le pronostic est réservé car il existe toujours un risque de mort subit.

Traitements

La mise en place d’un traitement nécessite une approche individuelle au cas par cas.
Le traitement hygiénique a pour but de diminuer la fréquence des syncopes et le risque de mort subite en limitant le stress, les excitations et l’effort. Il diminue ainsi les épisodes de tachycardie ventriculaire. L’utilisation d’anti-arythmique semble améliorer la qualité de vie de l’animal sans pour autant diminuer le risque de mort subite.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Transmission génétique selon le mode autosomique dominant avec une pénétrance incomplète chez le Boxer.

Le gène muté et sa mutation

Une étude récente a montré chez le Boxer que les homozygotes de la mutation du gène STR (Striatine) sont atteints plus jeune et plus sévèrement par la cardiomyopathie arythmogène. Mais la mutation de ce gène n’est pas la seule responsable de la maladie.

Possibilité d'un test ADN

Oui

Conseil aux éleveurs

Il est conseillé d’exclure les animaux atteints de la reproduction.