Cryptorchidie.

Cryptorchidism.

aussi appelée Ectopie testiculaire.

Absence de descente ou descente incomplète de l’un ou des deux testicule(s) dans le scrotum. Après 6 mois, il faut considérer que les testicules ne descendront jamais. 

#SYSTÈME REPRODUCTEUR

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Absence de l’un ou des deux testicule(s) à la palpation du scrotum chez un chien mâle entier de plus de 6 mois.

Fréquence

Assez fréquent. La prévalence est estimée entre 0,8 et 10% chez le chien.

Signes cliniques

• Testicule(s) non palpable(s) dans le scrotum ou palpable(s) en position inguinale.
• En cas de torsion testiculaire : douleur abdominale aiguë.
• En cas de sertolinome : syndrome de féminisation avec gynécomastie, hyperpigmentation de la peau en région inguinale, ptose du fourreau et alopécie bilatérale et symétrique des flancs.
• Infertilité en cas de cryptorchidie bilatérale.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.
2. Échographie abdominale : permet la localisation du ou des testicule(s) en prévision d’une intervention chirurgicale.
3. Test de stimulation à l’hCG (hormone chorionique gonadotrope humaine) ou dosage de l’hormone anti-Müllérienne sur sérum : permet de différencier un animal cryptorchide d’un animal castré.

Diagnostic différentiel

• Agénésie testiculaire.
• Monorchidie.
• Castration antérieure.

Pronostics

• Excellent.
• La castration chirurgicale du testicule ectopique permet de prévenir le risque de tumorisation testiculaire et de torsion testiculaire.
• Le risque de tumorisation testiculaire serait 13,6 fois plus important chez un chien présentant un testicule ectopique que chez un chien sain.

Traitements

• Le traitement est uniquement chirurgical et consiste à castrer l’animal. En cas de cryptorchidie unilatérale, il est impératif de procéder également à l’exérèse du testicule en position scrotale.
• Un traitement à base d’hCG ou de GnRH peut permettre, lorsqu’il est administré chez un chien de moins de 4 mois, de stimuler la descente des testicules dans le scrotum. Cependant, ce traitement ne fonctionne que sur un nombre limité d’individus et est généralement inefficace après 4 mois. De plus, il est déconseillé d’utiliser les animaux atteints comme reproducteurs.

Transmission

• Transmission héréditaire polygénique suspectée.
• Prédisposition de nombreuses races, en particulier les petites races et les races miniatures qui auraient 2,7 fois plus de risques de présenter une cryptorchidie que les autres races.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non.

Conseil aux éleveurs

Écarter les animaux atteints de la reproduction et considérer leurs parents et les membres de leur portée comme potentiellement porteurs de mutation(s) de prédisposition.