Endocardite infectieuse

Infective endocarditis

Inflammation de l’endocarde secondaire à une agression microbienne qui entraine la formation de végétations chargées de microorganismes. Elle concerne le plus souvent les valves cardiaques et en particuliers les valves mitrale et aortique. 

#SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Atteinte fébrile associée à un souffle cardiaque chez un chien adulte de race prédisposée.

Fréquence

Peu fréquent

Signes cliniques

• Tableau clinique non spécifique.
• Boiterie (fréquemment décrit).
• Hyperthermie.
• Souffle cardiaque inconstant.
• Léthargie.
• Anorexie.
• Abattement.
• Troubles respiratoires.
• Amaigrissement.
• Troubles gastro-intestinaux.

Méthodes de diagnostics

1. Anamnèse.
2. Rechercher le foyer infectieux primitif.
3. Échocardiographie : Valve hyperéchogène, épaissie (voire « en battant de cloche ») et une régurgitation valvulaire.
4. Électrocardiogramme : Arythmie rapportée, Tachyarythmie ventriculaire.
5. Numération formule sanguine
6. Hémoculture : Diagnostic de certitude.
7. Histopathologie post-mortem.

Diagnostic différentiel

• Maladie valvulaire dégénérative mitrale.
• Dysplasie aortique.
• Hyperthermie persistante :
– Infection chronique profonde.
– Syndrome paranéoplasique.
– Affection parasitaire.
– Maladie à médiation immunitaire.
– Réaction médicamenteuse.

Pronostics

• Généralement défavorable.
• Il varie fonction de l’agent infectieux, de l’état de l’animal, des affections associées, de la rapidité du diagnostic et de la nature du traitement.
• La moyenne de survie est de quelques semaines à quelques mois après le diagnostic.

Traitements

• Le but du traitement est d’éradiquer l’infection (traiter la cause primaire de l’infection) et dans un second temps traiter les complications : prévenir les thromboembolies et traiter l’insuffisance cardiaque si elle est présente.
• Une antibiothérapie par voie veineuse massive et rapide est à mettre en place et à adapter en fonction des résultats éventuels de l’hémoculture et de l’antibiogramme. Ils sont maintenus sur une période prolongée (4 à 6 semaines). A l’arrêt des antibiotiques, des hémocultures de contrôle sont conseillées.
• Une hospitalisation est nécessaire pour une surveillance étroite pendant au moins une semaine.

Transmission

Prédisposition raciale

Mode de transmission

• Les races moyennes à larges sont prédisposées aux endocardites et en particulier les chiens mâles adultes.
• Lors de sténose aortique, le jet post-sténotique peut provoquer des lésions des cuspides aortiques, ce qui peut expliquer une certaine prédisposition de ces animaux aux endocardites infectieuses.

Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non