Leucodystrophie à cellules globoïdes

Globoid cell leukodystrophy, Krabbe’s disease

aussi appelée Maladie de Krabbe

Maladie de surcharge lysosomale provoquée par une déficience en une enzyme lysosomale, la galactocérébrosidase. Cela conduit alors à l’accumulation intracellulaire de psychosine, un métabolite toxique pour les cellules de Schwann et les oligodendrocytes, et donc à la démyélinisation du système nerveux central et périphérique. 

#SYSTÈME NERVEUX

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Signes cliniques observés chez un chiot de race prédisposée, apparaissant généralement dès l’âge de 1 mois.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Ataxie progressive des membres postérieurs.
• Paraparésie évoluant vers la paraplégie.
• Perte de nociception profonde au sein des membres postérieurs.
• Dysmétrie des membres antérieurs.
• Tremblements intentionnels de la tête et des membres antérieurs.
• Incontinence urinaire.
• Hypertonie musculaire.
• Déficits proprioceptifs avec un retard des réactions posturales.
• Diminution des réflexes myotatiques et de flexion.
• Troubles de la vision.
• Troubles comportementaux.

Méthodes de diagnostics

1. Épidémiologie et clinique.
2. Imagerie en coupes par résonance magnétique : lésions diffuses et symétriques de la substance blanche de l’encéphale, hyperintenses en séquence T2.
3. Test génétique (si disponible pour la race considérée).
4. Electrophysiologie : diminution des vitesses de conduction motrice et sensitive avec de rares potentiels de fibrillation.
5. Histologie sur biopsie de nerf périphérique : démyélinisation et dégénérescence axonale, associées à la présence caractéristique de macrophages plurinucléés appelés « cellules globoïdes ». Inclusions intra-cytoplasmiques prenant la coloration à l’acide périodique de Schiff (PAS) au sein des cellules globoïdes et des cellules de Schwann.
6. Histologie post mortem : signes de démyélinisation diffuse marquée de la substance blanche, associés à la présence de cellules globoïdes contenant des inclusions PAS-positives.
7. Mesure de l’activité de la galactocérébrosidase et de la concentration de psychosine au sein de la matière blanche de l’encéphale.

Diagnostic différentiel

• Autres maladies de surcharge lysosomale.
• Encéphalite infectieuse ou à médiation immune.
• Encéphalopathie métabolique.
• Intoxication.
• Hydrocéphalie.
• Polyneuropathie périphérique.
• Traumatisme crânien.
• Kyste arachnoïdien.
• Abiotrophie cérébelleuse.
• Hypoplasie cérébelleuse.

Pronostics

Mauvais. Il est rare que les chiens survivent au-delà de 2 ans.

Traitements

Absence de traitement spécifique.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

• Transmission héréditaire autosomique récessive démontrée chez le West Highland White Terrier, le Cairn Terrier et le Setter Irlandais.
• Mode de transmission non connu pour les autres races.

Le gène muté et sa mutation

Chez le West Highland White Terrier, le Cairn Terrier et le Setter Irlandais :
• Locus : gène GALC (Galactosylceramidase) porté par le chromosome 8.
• Mutation :
o Chez le West Highland White Terrier et le Cairn Terrier : c.473A>C.
o Chez le Setter Irlandais : c.790_791ins78bp.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

• Écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).
• Pour les races sans test ADN : écarter de la reproduction les atteints et leurs apparentés directs.