Maladie valvulaire dégénérative mitrale

• Mitral valve endocardiosis
• Chronic mitral valve insufficiency
• Myxomatous mitral valve disease

aussi appelée • Maladie valvulaire chronique.
• Endocardiose mitrale.

Maladie dégénérative chronique touchant la valvule atrio-ventriculaire gauche (mitrale). Il s’agit d’une dégénérescence myxoïde de la valve et de l’appareil sous-valvulaire. Cette atteinte provoque une déformation du bord libre des feuillets qui apparaissent alors bosselés, épaissis, fibreux. Ces déformations sont responsables d’une incompétence valvulaire pouvant être à l’origine de régurgitation. Les cordages tendineux sont aussi atteints. Ils sont fragilisés, fibreux et risquent de se rompre. 

#SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

• Souffle systolique apexien gauche.
• Intolérance à l’effort.
• Toux.
• Dyspnée.
• Tachypnée.
• Crépitations pulmonaires.

Fréquence

Très fréquente

Signes cliniques

• Souffle systolique apexien gauche.
• Intolérance à l’effort.
• Toux.
• Dyspnée.
• Tachypnée.
• Crépitations pulmonaires.

Méthodes de diagnostics

1. Anamnèse et signe clinique.
2. Radiographie : Indispensable pour connaître l’origine de la toux.
3. Échocardiographie : Remaniement des feuillets, dilatation atriale, possible rupture de cordage, visualisation de la régurgitation au Doppler.
4. Utilisation de biomarqueurs cardiaques comme le NT – proBNP.

Diagnostic différentiel

• Dysplasie de la valve mitrale.
• Endocardite de la valve mitrale.
• Cardiomyopathie dilatée.
• Bronchite chronique.
• Trachéite infectieuse.
• Collapsus trachéal.

Pronostics

• Variable, il dépend du stade clinique de la maladie.
• Néanmoins quand l’animal décompense et que le traitement médical n’est pas réalisé, le pronostic est sombre.

Traitements

• Le traitement médical est un traitement palliatif classique de l’insuffisance cardiaque (inhibiteurs de l’enzyme de conversion, diurétiques…). Un consensus ACVIM classe en quatre groupes les chiens selon leur risque épidémiologique de développer la maladie et les signes cliniques. Et fonction de cette classification, un traitement médical est mis en place ou non.
• Un traitement hygiénique est fortement conseillé : limiter la prise de poids et faire maigrir les animaux obèses.
• Le traitement chirurgical lié au remplacement par une bioprothèse reste encore peu réalisé.

Transmission

Transmission à hérédité démontrée chez le Cavalier King Charles

Mode de transmission

• Les petites races et les moyennes sont prédisposées.
• La maladie vasculaire dégénérative mitrale est fréquemment observée chez les races de chiens chondrodysplasiques.
• Une transmission génétique selon un mode polygénique est démontrée chez le Cavalier King Charles et suspectée chez le Teckel.
• Les mâles semblent être plus prédisposés que les femelles.

Le gène muté et sa mutation

Deux loci sur les chromosomes 13 et 14 sont responsable d’une atteinte plus précoce de la maladie dégénérative de la valve mitrale chez le Cavalier King Charles.

Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Dans le cadre de la politique d’éradication de cette maladie chez le Cavalier King Charles, des recommandations ont été faites aux éleveurs. Il leur est conseillé de réaliser une surveillance clinique et une échocardiographie des géniteurs. Les animaux présentant des anomalies précoces sont retirés de la reproduction.