Phimosis congénital.

Congenital phimosis.

Absence ou rétrécissement de l’orifice préputial à l’origine d’une impossibilité d’extériorisation du pénis. 

#SYSTÈME REPRODUCTEUR

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Signes cliniques observés chez un chiot de race prédisposée.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Incapacité à extérioriser le pénis.
• Signes variables en fonction du diamètre de l’orifice préputial : rétention d’urine dans le prépuce, écoulement d’urine goutte à goutte ou jet anormal d’urine lors de la miction.
• Signes éventuels de surinfections pouvant entrainer une balanoposthite.
• Affection asymptomatique lorsque le diamètre de l’orifice préputial permet au chien d’uriner normalement.
• Troubles de l’érection lorsque l’animal a atteint sa maturité sexuelle.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

Diagnostic différentiel

• Phimosis acquis : œdème, néoplasie, léchage excessif, fibrose consécutive à un traumatisme.
• Persistance du frein préputial.

Pronostics

• Bon en l’absence de complications septiques.
• L’intervention chirurgicale donne généralement de bons résultats.

Traitements

Le traitement est chirurgical et consiste à élargir l’orifice préputial. L’incision doit idéalement être réalisée dans sa partie crânio-dorsale afin d’éviter une protrusion excessive du pénis par la suite.

Transmission

• Prédisposition raciale du Golden Retriever, du Retriever du Labrador, du Berger Allemand et du Bouvier des Flandres à la sténose congénitale de l’orifice préputial.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non.