Pseudo achondroplasie

Pseudo achondroplasia ; Pseudo achondroplastic dysplasia, Spondyloepiphyseal dysplasia, Epiphyseal dysplasia, Choondrodystrophia fetalis

aussi appelée Dysplasie pseudo-achondroplasique

Trouble de l’ossification endochondrale proche de l’achondroplasie, caractérisé par un développement anormal des os du squelette (côtes, os longs des membres). L’animal atteint présente des membres antérieurs anormalement courts mais une tête normale, ce qui différencie cette affection de l’achondroplasie.

à savoir
Il s’agit d’un trouble de l’ossification endochondrale proche de l’achondroplasie, caractérisé par un développement anormal des os du squelette. L’animal atteint présente des membres antérieurs anormalement courts mais une tête normale, ce qui différencie cette affection de l’achondroplasie. Ce raccourcissement harmonieux des membres est associé à une boiterie, à un gonflement articulaire et à des déformations osseuses. Le pronostic est favorable mais il n’existe pas de traitement spécifique à ce jour.

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Raccourcissement harmonieux des membres associé à une boiterie, à un gonflement articulaire et à des déformations osseuses, visibles dès la naissance chez un chiot de race prédisposée.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Apparition des signes cliniques vers 2-3 semaines d’âge.
• Retard de croissance.
• Boiterie.
• Raccourcissement des membres et des côtes.
• Déformation des os des membres.
• Vertèbres courtes.
• Gonflement des articulations.
• Dyspnée.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

2. Radiographie : os des membres courts et déformés, vertèbres courtes, ostéopénie.

Diagnostic différentiel

• Achondroplasie.

• Nanisme harmonieux.

Pronostics

Favorable.

Traitements

Aucun traitement à ce jour.

Transmission

Maladie à hérédité démontrée.

Mode de transmission

Mode de transmission autosomique récessif chez le Lévrier Ecossais et le Caniche.

Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non