Syndrome de l’atrium silencieux

Persistant atrial standstill ou Silent atrium

aussi appelée • Paralysie atriale.
• Oreillette silencieuse.
• Arrêt auriculaire permanent.

Trouble du rythme caractérisé par une absence de dépolarisation des atria malgré une stimulation normale initiée par le nœud sinusal. Le tissu nodal étant lésé, les myocytes sont incapable d’assurer la propagation de l’impulsion électrique vers le nœud atrioventriculaire. Par conséquent le nœud atrioventriculaire prend la commande du rythme cardiaque. Il existe deux causes principales du syndrome de l’atrium silencieux. La cause la plus fréquente est l’hyperkaliémie (Maladie d’Addison, Oligurie ou anurie lors d’insuffisance rénale, Diabète acido-cétosique). La seconde, beaucoup plus rare et primaire, est due à une dystrophie musculaire atrioventriculaire. Il s’agit d’un remplacement du tissu atrial par du tissu fibreux secondaire. 

#SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Trouble du rythme associé à une bradycardie chez un jeune chien d’une race prédisposée.

Fréquence

Très rare.

Signes cliniques

• Faiblesse.
• Bradycardie.
• Syncope.

Méthodes de diagnostics

1. Anamnèse et signe clinique.
2. Électrocardiogramme : Rythme supraventriculaire (QRS fins) de fréquence sinusale normale mais sans onde P visible.
3. Administration de vagolytique : Absence d’augmentation de la fréquence cardiaque.
4. Échocardiographie : dilatation atriale, absence de contraction atriale avec un amincissement pariétal

Diagnostic différentiel

• Hyperkaliémie.
• Myopathie atriale.
• Artéfacts de l’ECG.
• Intoxication aux digitaliques.

Pronostics

• Sombre, échec du traitement médical.
• Réservé avec l’implantation du Pacemaker, durée de survie de 6 mois à deux ans.

Traitements

• Le traitement de choix est l’implantation d’un stimulateur cardiaque (pacemaker) pour les chiens présentant des signes cliniques (bradycardie, syncopes).

Transmission

Transmission à hérédité suspectée

Mode de transmission

• Une transmission génétique est suspectée chez l’English Springer spaniel.

Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non