Syndrome de persistance des canaux de Müller.

Persistent Müllerian duct syndrome.

Persistance chez un chien de sexe chromosomique mâle de dérivés des canaux de Müller se présentant sous la forme d’oviductes bilatéraux, d’un utérus avec col utérin ainsi que de la partie crâniale d’un vagin. 

#SYSTÈME REPRODUCTEUR

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Découverte fortuite de la présence intra-abdominale d’organes génitaux femelles chez un chien mâle de race prédisposée.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Affection généralement asymptomatique chez des chiens présentant par ailleurs des organes génitaux externes mâles normaux.
• Cryptorchidie unilatérale ou bilatérale chez environ la moitié des chiens atteints.
• Signes éventuels de pyomètre, de prostatite ou d’infection du tractus urinaire.

Méthodes de diagnostics

1. Découverte fortuite lors de la réalisation d’une échographie abdominale ou au cours d’une laparotomie, notamment lors d’exérèse de testicule(s) cryptorchide(s).

Diagnostic différentiel

Lorsque l’affection est symptomatique :
• Cystite.
• Pyomètre.
• Prostatite.

Pronostics

• Bon en raison du caractère souvent asymptomatique de l’affection et d’une possibilité de traitement chirurgical.
• L’affection n’a pas d’impact sur l’espérance de vie des animaux atteints.

Traitements

Le traitement est chirurgical et consiste à procéder à la castration et à l’hystérectomie de l’animal.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

• Transmission héréditaire autosomique récessive démontrée chez le Schnauzer Nain.
• Transmission héréditaire autosomique récessive suspectée chez le Basset Hound.

Le gène muté et sa mutation

• Locus : gène AMHR2 (Anti-Mullerian Hormone Receptor Type 2) porté par le chromosome 27.
• Mutation : c.238C>T.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

Chez le Schnauzer Nain : écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).