Xanthinurie et urolithiase à xanthine.

Xanthine urolithiasis, xanthinuria.

aussi appelée Calculs de xanthine.

• Présence dans les voies urinaires hautes ou basses de calculs composés de xanthine. • La xanthine est un produit de dégradation de la purine, qui est normalement convertie en acide urique par la xanthine oxydase. Un défaut d’activité de la xanthine oxydase conduit donc à une xanthinurie et prédispose à la formation de calculs de xanthine. 

#SYSTÈME URINAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Signes cliniques observés chez un chien de race prédisposée.

Fréquence

Rare. Les calculs de xanthine représenteraient 0,1% des calculs urinaires chez le chien.

Signes cliniques

• Signes cliniques fonction de la localisation, la taille et le nombre de calculs présents dans les voies urinaires.
• Pollakiurie.
• Strangurie.
• Dysurie.
• Hématurie.
• En cas d’obstruction urétrale : globe vésical, douleur abdominale, signes d’azotémie post-rénale (vomissements, anorexie, dépression).
• Affection pouvant également être asymptomatique.

Méthodes de diagnostics

1. Epidémiologie et clinique.
2. Radiographies abdominales avec produit de contraste (urographie intraveineuse, cystographie double contraste, pyélographie antérograde) : détection des calculs présents dans les voies urinaires hautes ou basses. Meilleure sensibilité que la radiographie sans produit de contraste.
3. Analyse urinaire : xanthinurie.
4. Échographie urinaire : images non spécifiques de calculs dans les voies urinaires hautes ou basses.
5. Analyse quantitative des calculs évacués spontanément ou chirurgicalement.
6. Test génétique (si disponible pour la race considérée).

Diagnostic différentiel

• Autre urolithiase.
• Cystite.
• Urétrite.
• Prostatite.
• Abcès prostatique.
• Hyperplasie bénigne de la prostate.
• Dyssynergie vésico-sphinctérienne.
• Pyélonéphrite.
• Néoplasie.
• Insuffisance rénale aiguë ou chronique.

Pronostics

• Bon après élimination des calculs.
• En l’absence de mesures diététiques, les calculs se reforment généralement en 3 à 12 mois.

Traitements

• La dissolution des calculs de xanthine ne peut être obtenue à la suite d’un traitement médical ou diététique. L’élimination des calculs doit donc être réalisée chirurgicalement (cystotomie) ou, dans l’idéal, par des techniques moins invasives telles que l’urohydropropulsion rétrograde.
• La prévention des calculs de xanthine consiste à administrer un aliment pauvre en purine et favorisant la diurèse. L’alcalinisation des urines est également recommandée.
• Une xanthinurie secondaire peut être observée chez les chiens traités avec de l’allopurinol (inhibiteur de la xanthine oxydase), notamment les dalmatiens présentant des calculs d’urates ou les chiens atteints de leishmaniose. La prévention des calculs de xanthine passe alors par un réajustement de la dose d’allopurinol administrée aux chiens correspondants.

Transmission

• Transmission héréditaire autosomique récessive démontrée chez le Cavalier King Charles, le Cocker Spaniel Anglais et le Manchester Terrier.
o Xanthinurie de type 2a chez le Cocker Spaniel Anglais et le Toy Manchester Terrier.
o Xanthinurie de type 2b chez le Cavalier King Charles Spaniel.
• Prédisposition raciale chez le Teckel.

Mode de transmission

Mode autosomique récessif.

Le gène muté et sa mutation

Chez le Cavalier King Charles, le Cocker Spaniel Anglais et le Manchester Terrier :
• Mutations du gène MOCOS (Molybdenum Cofactor Sulfurase), détails non publiés.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

Chez le Cavalier King Charles Spaniel, le Cocker Spaniel Anglais et le Toy Manchester Terrier : écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).